Articles

Nettoyage et désinfection des lignes d’embouteillage de bière. Intégration de HACCP dans le système de management de la qualité de l’entreprise.

Alexander Zaitsev, Delta-CT, s.r.o.

L’entretien technique des lignes d’embouteillage de bière comporte deux étapes – le nettoyage et la désinfection. Ces étapes sont d’une grande importance pratique car ils permettent de maintenir le niveau sanitaire nécessaire pour sauvegarder le goût et prévenir l’altération de la bière.

Les acides, les alcalins, les agents chélateurs et les agents mouillants sont largement utilisés en tant que produits nettoyants. Lors du nettoyage des lignes d’embouteillage, il faut respecter les recommandations des producteurs des nettoyants afin d’obtenir l’effet maximal, éliminer entièrement le tartre de bière, des formations organiques et minérales et empêcher la détérioration des lignes causée par la corrosion. Après le nettoyage, la ligne doit être rincée. Pour s’assurer de la qualité du rinçage, il est recommandé d’utiliser les bandelettes réactives рН 0-12 (Delta-CT, s.r.o.) qui permettent de contrôler la quantité résiduelle des composants acides et alcalins des produits nettoyants.

La deuxième étape importante de la maintenance technique des lignes d’embouteillage de bière est leur désinfection. Les microorganismes, qui représentent la microflore naturelle de la bière et qui se retrouvent dans les contours de la ligne, se rattachent à la face intérieure d’un tuyau en y créant des biofilms. L’objectif de la désinfection est de réduire le nombre des microorganismes vivants sur la face intérieure d’un tuyau et, par conséquent, empêcher l’apparition et la propagation des maladies infectieuses transmises par voie alimentaire. Actuellement, les désinfectants les plus répandus sont des produits à base d'ammonium quaternaire, d’amines, de guanidines, de composés contenants de l’oxygène et du chlore. Les désinfectants font partie de la production qui est potentiellement très dangereuse pour la santé et l’environnement, c’est pourquoi il est nécessaire de respecter tous les normes en les utilisant. Les désinfectants peuvent être très efficaces mais la négligence lors de la préparation, la conservation ou l’application de ces produits peut non seulement diminuer leur efficacité mais dans certains cas nuire gravement la santé des spécialistes de maintenance. Une partie intégrante de toutes les actions de désinfection est le contrôle de la concentration des principes actifs dans les solutions volumétriques des produits désinfectants. Ce contrôle permet de s’assurer de l’efficacité de la désinfection réalisée. Pour atteindre cet objectif, beaucoup d’entreprises intègrent HACCP (analyse des dangers et points critiques pour leur maîtrise) dans le système de management de la qualité et effectuent le contrôle de la concentration des solutions volumétriques en utilisant les bandelettes réactives. L’application des bandelettes réactives montre si la désinfection s’est bien déroulée et permet d’éviter toutes les erreurs possibles lors de la préparation, l’application et la conservation des concentrés des désinfectants et des solutions volumétriques.

Des bandelettes réactives produites par Delta-CT, s.r.o., ne sont pas chères, elles sont faciles à utiliser et permettent d’obtenir le résultat précis. Elles ne nécessitent pas d’équipement coûteux, d’appareils spéciaux et de la haute qualification du personnel. Ce sont les bandelettes à base de polymère avec des zones indicatives. Chaque zone représente une matrice avec les absorbants dessus (ou des agents d’extraction) des chromogènes, des tampons, des stabilisateurs ou des agents mouillants. Les bandelettes réactives sont préemballées dans des coffrets contenants chacun 100 bandelettes. Dans chaque coffret vous trouverez aussi un mode d’emploi aussi bien qu’une palette de couleurs avec les indications des concentrations des principes actifs. Chaque concentration correspond à une couleur.

Après avoir effectué la désinfection, les lignes d’embouteillage doivent être rincées. Par mesure de sécurité, après avoir effectué la désinfection, il est recommandé de vérifier l’eau de lavage pour la présence des produits désinfectants. A cet effet, Delta-CT, s.r.o. a créé une gamme des bandelettes réactives pour pouvoir identifier la quantité du produit désinfectant dans l’eau de lavage.

La réalisation des opérations de maintenance aussi bien que le contrôle de l’hygiène du travail permettent d’obtenir les produits de haute qualité et de créer une image positive de l’entreprise.


Méthode indicative pour mesurer le pH-avantages et limitations

Alexander Zaitsev, Delta-CT, s.r.o.

Delta-CT, s.r.o. produit des bandelettes réactives qui permettent de mesurer le pH des solutions aqueuses dans les diapasones différents de l’échelle logarithmique. Cette analyse est basée sur l’utilisation des mélanges des indicateurs acido-basiques qui changent de couleur en fonction de l’indice d’hydrogène présent dans la solution examinée. Pour savoir la valeur du pH, il est nécessaire de comparer la couleur de la bandelette indicatrice avec l’échelle des couleurs.

Les bandelettes réactives Delta-CT, s.r.o. constituent un moyen simple, rapide et économique pour mesurer le pH. La configuration d’une bandelette comprend un bâtonnet hydrofuge qui permet d’examiner en toute sécurité les solutions toxiques et agressives.

Pourtant, en faisant l’analyse du pH par les moyens colorimétriques, il faut prendre en compte toutes les erreurs possibles qui peuvent aboutir à un résultat d’analyse erroné.

Erreur indicative

Lors de l’examination des solutions non tamponnées nous pouvons nous confronter à ce qu’on appelle une erreur «acide» ou «alcaline», causée par le fait que l’indicateur représentant un acide ou une base faible change la réaction d’une solution examinée. Le taux de cette erreur peut être très important. Par exemple, pour l’eau pure le taux d’erreur acide peut être supérieur à 1 unité pH. Dans des solutions qui possèdent des qualités tamponnées les erreurs acides et alcalines ne se produisent pas.

Les erreurs salines

La précision de mesure du pH dépend de la concentration des sels dans un échantillon examiné. Quand la concentration dépasse 2 mole/l, peut se produire ce qu’on appelle «une erreur saline». Cette erreur est causée par l’influence des sels sur la solubilité et la dissociation des indicateurs. La valeur absolue des erreurs salines ne dépasse pas normalement 0.2 d’unité pH.

«Erreur protéinique»

En cas de présence des matières protéiques dans la solution, la valeur vraie du pH peut être altérée par une «erreur protéinique» qui se produise à cause de l’absorption des indicateurs par les protéines. En général, l’erreur protéinique peut se manifester lors de la mesure du pH des solutions physiologiques. Si la solution contient une petite quantité des protéines, la valeur de cette erreur n’est pas importante est, en principe, ne dépasse pas 0.2-.0.3 des unités pH.

Erreur de température

L’aberration des résultats d’analyse peut être causée par une erreur de température. Le changement de température entraîne le changement de la constante de dissociation de l’indicateur ce qui aboutit à un résultat d’analyse erroné. Par exemple, à la température 0°С p-nitrophénol a le pKa= 7,3, à la température 50°С son рКa = 6,81.

«Erreur d’alcool»

La présence des alcools dans des solutions examinées peut entraîner ce qu’on appelle des «erreurs d’alcools». L’alcool peut influencer considérablement la valeur des constantes de la dissociation des indicateurs et, par conséquent, l’intervalle de la colorisation de l’indicateur change. Le taux d’erreur d’alcool des indicateurs dans les solutions alcool-eau peut être très important. Par exemple, une erreur d’alcool pour le phenolphtalein peut atteindre 2.2 unités si la solution contient de l’alcool de 70%.

Néanmoins, malgré toutes ces limitations, la méthode colorimétrique de l’analyse du pH avec les bandelettes réactives possède les avantages indéniables. C’est surtout la simplicité, l’accessibilité et l’absence de la nécessité d’équipement spécial.

.


Nouvelles possibilités des systèmes de test comme une base pour l’élargissement de la sphère d’application des méthodes rapides de l’analyse chimique.

Alexander Zaitsev, Delta-CT, s.r.o.

Les tests rapides constituent un moyen simple et efficace d’analyse chimique et biochimique qui peut être effectuée sur le terrain, et pour laquelle la présence d’équipement coûteux aussi bien que la haute qualification du personnel ne sont pas nécessaires.

Les bandelettes-tests permettent d’effectuer une analyse qualitative et quantitative directement après la prise d’échantillon. Elles sont appliquées avec succès par les entreprises industrielles, agricoles, dans les établissements de soins aussi bien qu’à domicile.

Le principe général de fonctionnement des tests rapides est basé sur les réactions chromatiques et chromogènes des agents chimiques imprégnés sur des sorbents différents. Les conditions et la forme de cette analyse permettent d’établir un signal analytique visuel (le changement de la couleur du chromogène dans le milieu réactif) qui est proportionnel à la quantité de la substance recherchée. Il est nécessaire de comparer la colorisation obtenue avec l’échelle des couleurs pour définir la concentration de la substance.

Les bandelettes réactives possèdent plusieurs caractéristiques techniques selon lesquelles on peut juger de la qualité de cette production.

 

Nom de la caractéristique
Description
Sensibilité de la zone de réaction
Définit le seuil minimal pour la détection de la substance examinée
Discrétion de l’échelle des couleurs et la visualisation précise des diapasones de la définition
Ces paramètres sont interconnectés et influencent la précision de la mesure de la substance examinée
La sélectivité de la zone indicative par rapport à la substance examinée
Caractérise la possibilité de l’identification de la substance recherchée par rapport aux autres substances
Rapidité d’analyse
Est liée à la vitesse des réactions chimiques sur une matrice des zones indicatrices de la bandelette. Elle n’influence pas la précision d’analyse mais définit sa fonctionnalité pour un usager
Avis de service
Permet d’éviter les erreurs lors de l’exploitation des bandelettes réactives
Contrôle d’intégrité de l’emballage
Permet d’effectuer le contrôle de qualité de la conservation et du transfert de production
Date limite d’emploi et les conditions de conservation des bandelettes réactives
Définissent les meilleures conditions de conservation et la période d’exploitation

 

Actuellement, il y a plusieurs producteurs des systèmes de contrôle basés sur l’analyse chimique. Une série de solutions liée à l’élaboration et la production des tests rapides a été crée sur la base de Delta-CT, s.r.o. Plus particulièrement, ont été conçu de nouveaux tests rapides à base d’agents d’extraction solides qui permettent d’augmenter la réceptivité, la précision et la sélectivité de la définition. Les résultats d’études menées en matière des filtres moléculaires permettent d’éliminer l’influence des ions qui empêchent la précision de l’analyse. La création d’un système à plusieurs étapes qui comprend les secteurs de l’identification du signal, sa transmission et les systèmes opérateurs permettent de proposer un produit de haute qualité et d’être compétitif sur le marché.

Vu qu’il existe une grande nécessité de mener l’analyse chimique sur le terrain, se développent très rapidement l’élaboration et la production des tests rapides pour la surveillance de l’environnement aussi bien que pour l’analyse de l’eau potable, des produits d’alimentation, des produits pharmaceutiques, des échantillons biologiques, des solutions industrielles, des eaux de canalisation. L’application des tests rapides simplifie significativement l’analyse chimique et la rend moins cher. L’analyse devient, donc, plus accessible non seulement aux professionnels mais aussi au grand public.